Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 8 avril 2021 à 14h

Grève Les oublié.e.s du Ségur

ON ARRÊTE TOUT, C'EST LE MOMENT DE SE FAIRE ENTENDRE!

Depuis les mobilisations nationales dans le médico-social et le social de l'automne 2020 et du début de cette année, avec plusieurs milliers de collègues en grève et dans la rue, la dynamique de lutte d'ensemble est lancée. Sans surprise, le gouvernement et les financeurs font la sourde oreille en proposant des miettes, en cherchant encore à diviser les salarié·es de ces secteurs professionnels.

Malgré le discours médiatique et ce qu'on veut nous faire croire, le Ségur et la mission Laforcade ont créé des divisions, des oublié·es, des ignoré.es et une détérioration de nos conditions de travail et de prise en charge des usagers.

NOS SECTEURS SONT INVISIBLES DEPUIS DES ANNÉES

UNISSONS-NOUS POUR OBTENIR

LA RECONNAISSANCE, LE RESPECT ET UN SERVICE DE QUALITÉ!

Pour cela, les Oublié.es / Ignoré.es du 05, la CGT santé et action-social 05 et SUD Santé Sociaux 04/05 appellent à une journée de grève et de mobilisation le 8 avril 2021 à 14h devant le conseil Général à Gap

Il est temps de leur prouver que sans nous, le personnel médical et paramédical, éducatif, administratif, technique, logistique, rien ne tourne. Il n'est plus temps d'alerter mais de se mobiliser massivement face aux prétentions de nos employeurs.

Arrêtons de travailler et fermons nos services, organisons des assemblées générales partout pour appeler l'ensemble des collègues à se mobiliser massivement et à durcir le ton pour enfin être entendu.es. Si la grève est le seul moyen actuel pour faire entendre nos colères, nos revendications, elle ne peut plus se résumer à une journée.

CETTE SITUATION NE PEUT PLUS DURER

STOPPONS CETTE SPIRALE INFERNALE QUI ENTRAÎNE L'ENSEMBLE DU SECTEUR À SA PERTE!

NOUS EXIGEONS 183€ POUR TOUTES ET TOUS

  • L'augmentation de 300 euros net par mois pour toutes et tous dans le public comme dans le privé et l'attribution immédiate des 183 euros pour tou·te·s les oublié·es du SÉGUR et de la mission LAFORCADE
  • L'abandon de SERAPHIN PH et de toute forme de tarification à l'acte dans nos secteurs.
  • La suppression des plates-formes Orientation-Diagnostic tant pour les CMPP que pour les SESSAD
  • L'ouverture de lits dans la santé et de places dans le social, le médico-social et l'animation autant que de besoins
  • L'amélioration des conditions d'accueil et de prise en charge des publics, de nos conditions de travail pour retrouver le sens de nos missions.
  • L'augmentation conséquente et urgente des moyens de formation dans nos secteurs et la création d'un statut du travailleu·r·se Social en formation.
  • L'arrêt de la répression aveugle des syndicalistes, des contestataire·rice·s et des lanceu·r·ses d'alerte.